CYRILLE HENRI

Cyrille Henry est un artiste-programmeur qui représente le temps quand il pratique la photographie dans sa série des « Voyages ». Mais lorsqu’il se passe de la captation du réel pour modifier et assembler des cubes blancs, c’est pour mieux évoquer la nature symbolisée par des “Arbres”. Il aime concevoir des règles qu’il rédige sous la forme d’algorithmes, tels ceux qui extirpent les “Formes” que recèlent d’autres images. Et c’est avec Nicolas Montgermont qu’il a réalisé le DVD « Vivarium » témoignant de leurs expérimentations communes au sein de chdh.

Voyages en train
L’appareil photographique que Cyrille Henry emporte avec lui durant ses voyages en train mémorise des multitudes de paysages dont l’artiste ne préserve toutefois qu’une colonne de pixels par image. Ces mêmes colonnes, une fois assemblées méthodiquement, de gauche à droite, représentent la mémoire d’un déplacement dans l’espace, dans le temps. Aussi larges, horizontalement, que les trajets ont été longs, ces Voyages en train ne sont autres que des compressions spatiales et temporelles dont toutes les lignes témoignent à la fois d’un lieu et d’un instant.

Voyages immobiles
Les Voyages immobiles sont issus du même procédé qui consiste à ne préserver qu’un fragment spatio-temporel par image capturée. Mais ici l’appareil est placé face au sujet de la représentation que seule la nature perturbe. Il émerge de ses paysages uniques, provenant toutefois de temporalités multiples, un sentiment de calme, l’impression d’une certaine lenteur sans doute trahie par la durée du procédé mis en place. Quant aux filaments verticaux qui persistent, semblables aux coulures en peintures, ils témoignent de l’écoulement du temps.

Arbres logiques
Les arbres de Cyrille Henry n’ont ni racines, ni feuilles. Ils résultent du calcul des machines. Le cube blanc qui constitue leur base est semblable en tout point à ceux de chacune des extrémités de leurs branches. Certains arbres semblent en souffrance alors que d’autres nous évoquent l’ornement, mais tous proviennent d’algorithmes regroupant quelques règles parmi lesquelles il doit être défini que la taille du cube de la base est toujours plus importante que celles des cubes de sa propre arborescence. Et c’est pourtant de la représentation de la nature dont il est question.

Formes Latentes
Tel un alchimiste, Cyrille Henry pratique aussi la conversion lorsqu’il conçoit les formules algorithmiques qui transforment quelques images photographiques en des nuées de particules figées dans leurs expansions. Des images originelles représentant des vues de paysages urbains ou naturels, il ne reste plus rien si ce n’est « les formes latentes » qui n’attendaient que l’artiste pour émerger de l’invisible. Les pixels sont devenus cubes, les cubes ont été modifiés, puis déplacés dans l’espace tridimensionnel de l’image qui révèle enfin la forme cachée, dans l’attente de sa propre représentation.

Vivarium
Cyrille Henry apprécie aussi les collaborations comme celle, intitulée chdh, qui le lie depuis quelques années à Nicolas Montgermont. Ensemble, ils donnent fréquemment des performances audiovisuelles en temps réel que le DVD Vivarium permet d’appréhender. Les pistes ou instruments répondant au nom de “Convulsions”, “Mutation” ou “Parade” présentent des objets qui se forment et se déforment au rythme des sons que leurs mouvements génèrent. Ici encore, le vocabulaire formel est pour le moins radical : lignes, plaques et autres sphères. Pourtant, une impression de vivant émerge des liens élastiques qui les unissent.

Dominique Moulon

Article publié dans le MCD #52: acheter ce numéro

Cyrille Henry : www.chnry.net
Nicolas Montgermont : http://nim.on.free.fr
chdh : www.chdh.net
Artkillart  : http://artkillart.free.fr

Vivarium, le DVD du collectif chdh, regroupant Cyrille Henry et Nicolas Montgermont, a été coproduit par la Compagnie Prométhée et l’Etablissement Public de Coopération Culturelle Arcadi et est distribué par le label Artkillart.

TAGS:

A LIRE AUSSI

  • Présences électronique 2018Présences électronique 2018 Retour à la maison pour le festival Présences électronique qui s'était exilé ces dernières années, suite aux travaux de rénovation des locaux de Radio France. L'édition 2018 de cet […]
  • Art, Medium, MediaArt, Medium, Media Médium, infra-médium, média, intermédia, transmédia, multimédia, cross-média, post-média… Ces multiples glissements sémantiques recouvrent moins une réalité plurielle qu'une pluralité […]
  • OPEN SOURCE BODY OPEN SOURCE BODY Premier festival en France dédié à l’Open Hardware pour la santé et l’accès aux soins Une semaine de meet-ups, workshops, conférences et performances à Paris - Un événement du […]
  • AU-DELÀ DU DIGITALAU-DELÀ DU DIGITAL L'ART AU-DELÀ DU DIGITAL Attention au contresens… Contrairement à ce que l'on pourrait penser, au travers de son ouvrage L'art au-delà du digital, Dominique Moulon ne propose pas une […]
  • Appel à candidatures  « art numérique »  à la Villa KujoyamaAppel à candidatures « art numérique » à la Villa Kujoyama Appel à candidatures pour une résidence « art numérique » au Japon à la Villa Kujoyama L’Institut français, partenaire historique de MCD,  conduit son programme de résidence ouvert aux […]
  • MOOC DIGITAL MEDIA 35 //  Nicolas Sadirac // L’APPRENTISSAGE DU CODEMOOC DIGITAL MEDIA 35 // Nicolas Sadirac // L’APPRENTISSAGE DU CODE Nicolas Sadirac-1. L’apprentissage du code Dominique Moulon reçoit Nicolas Sadirac, directeur général de 42. Ensemble, ils aborderont l’apprentissage du code. Premier constat […]

PARTAGER CET ARTICLE

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn

AUTEUR

MCD had written 626 articles for Magazine MCD