Les Rencontres Bandits-Mages 2016 à Bourges

Comme chaque année, les Rencontres Bandits-Mages s’élaborent à travers des points de vue esthétiques et politiques proposés par des artistes. Ceux-ci développent cette année des concepts et des projets tels que TransPlant : Green is the new red, fusion entre la chlorophylle et le sang, et Espècement, expérience de régénération et de l’hybride. Ils puisent leurs inspirations jubilatoires et leurs fabrications d’identités dans un terreau constitué de sorcellerie, d’écoféminisme, d’écosexualité, de technologies déviantes, de mutations, de mythologies non-patriarcales, et de faits historiques méconnus. Le jaillissement de nouvelles expériences narratives permet d’arpenter des champs d’investigation inexplorés, de musarder dans un multivers mouvant au temps incertain et selon une perspective queer (étrange et multiple).

 

affiche

Pendant ces quinze jours, Bandits-Mages met à l’épreuve du réel le prototype d’une structure imaginée où outils de production et de diffusion sont au service de projets de recherche dans lesquels exploracteurs et chercheurs-cueilleurs cohabitent et partagent la même éthique hacker et le même soin à transmettre. La programmation émane de cet “être ensemble”, de cet écosystème où se déploient les conditions nécessaires à l’émergence d’un monde partageable et où chaque plante a ses ramifications. D’une racine et sa tige qu’est l’espace-temps dédié aux workshops, nous proposons plusieurs branches (les programmes TransPlantation et Espècement) et greffons (les invitations exceptionnelles de John Sanborn, d’Alexis Degrenier, La Tène ou encore de notre futur résident européen Graeme Cole).

 

Les temps forts des Rencontres

* 4 novembre | 19H-23H | Soirée Méandres et Médias, les trajets distincts de John Sanborn

John Sanborn est un artiste média primé dont le travail a été montré dans les plus grands musées et diffusé dans le monde entier. Il a exposé au Whitney Museum (une installation solo et deux biennales), au MoMA (où ses travaux ont intégré la collection permanente) et à The Kitchen à New York ; à l’Institute for Contemporary Arts et au Tate Modern à Londres ainsi qu’au Centre Pompidou à Paris. En résidence d’artiste au WNET-TV Lab, de la chaîne de télévision publique américaine PBS, il a obtenu le soutien de plusieurs institutions de référence comme la National Endowment for the Arts, le New York State Council for the Arts et la Fondation Rockfeller. Le magazine Vogue l’a consacré “génie de la vidéo”.

Lors des Rencontres Bandits-Mages, une soirée rétrospective en trois parties retracera le passionnant parcours de John Sanborn, artiste multimédia et réalisateur américain, figure emblématique de la “deuxième vague” de l’art vidéo, succédant à Nam June Paik et contemporain de Bill Viola. La soirée sera animée par Stephen Sarrazin, commissaire de Méandres et Médias.

1_meandres_et_media_w

 

* 5 novembre | 14H-23H | Journée Sorcellerie et Ecosexualité

– 14h PROJECTION : Orbit (14’25) de Giuseppe Boccassini (Allemagne-Italie) ; No Fly Zone (9’49) de Marie Hendriks (France/Pays-Bas) ; Sans-titre (22’53) de Nathan Serrano.

– 15h30 PROJECTION « SORCELLERIE / TECHNOXAMANISMO » : Tecnomagic 1.0 (6’39) de Joeser Alvarez Da Silva (Brésil) ; Coletivo Coiote na Cinelandia (4’25) du collectif Coiote & Anarcofunk (Brésil) ; Cybervudu (6,44) de Martin Rico Villegas (aka Misfita) (Colombie).

– 16h30 RESTITUITION du workshop Détonateurs corporels depuis les limites de la peau mené par Daniel B. Chavez et Dani d’Emilia (Proyecto Inmiscuir), à l’invitation de Quimera Rosa.

– 18h30 PROJECTION de Queer Witch (12’) et Sorcières, mes soeurs (31’17) films de Camille Ducellier, en présence de la réalisatrice.

– 21h RENCONTRE-PROJECTION des rushs du projet de film An Ecosex journey with Annie Sprinkle and Beth Stephens, par Isabelle Carlier suivie d’une vidéo-conférence avec Annie Sprinkle et Beth Stephens (San Francisco, USA).

2_sorcellerie_ecosexualite_w

 

* 7 novembre | 21H | Carte blanche à Graeme Cole

CARTE BLANCHE au cinéaste Graeme Cole (Angleterre). Projection de deux films : Thus a Noise speaks (38’) de Kaori Oda (Japon) et My parents are animals (24’) de Ghazi Alqudcy (Singapour) suivis de Epizoda (40’) de Graeme Cole.

3_carte_blanche_graeme_cole_w

 

* 12 novembre | 14H | Journée présentation HALL NOIR

Depuis ses débuts, Bandits-Mages est le lieu où est montré ce que produisent et créent les jeunes artistes et les étudiants d’écoles d’art, de cinéma et nouveaux medias.
Ainsi, un groupe issu du plateau d’expérimentations et d’investigations Vidéa Performing Art, créé en 2013 à l’occasion des précédentes Rencontres, a choisi d’explorer un autre usage des objets et des moyens qui sont habituellement utilisés dans le champs autonome de l’art (exposition, conférence, édition, événement, débat) pour ouvrir le HALL NOIR : un espace prototype destiné aux étudiants en art, pour se consacrer à part entière à une expérience de diffusion artistique comme on se consacre à une création, dans un contexte de Renovatio ou de deuxième Renaissance des dimensions expérimentales, participatives et collaboratives de l’art. Et ainsi proposer de rendre visible la richesse des idées artistiques non-marchande d’aujourd’hui, qui ont besoin d’un hors-champs, d’un hors-format, pour inventer leurs propres outils et développer leurs utopies culturelles.

HALL NOIR entend offrir aux jeunes artistes-étudiants un ensemble d’outils critiques, matériels, logistiques et financiers pour mettre en oeuvre et générer des programmes et des espaces visionnaires, à eux

Fonctionnement : Le processus de développement du programme est pensé comme un espace de travail collectif fait de recherches et de rencontres, qui associe étudiants et artistes, au travers de plages de temps et d’ateliers où échanger, essayer, inventer, faire ; accompagnant les spécificités et les durées particulières de chaque proposition jusqu’à leur organisation en séance de présentation des Rencontres Bandits-Mages dans ces lieux pouvant potentiellement accueillir le HALL NOIR : salle de cinéma, musée, galerie, théâtre, centre d’art, espace public, ou des lieux intermédiaires que certains appellent alternatifs, d’autres habités, à Bourges.

5_hall_noir_w

 

* 13 novembre – Le Nadir, la Friche l’Antre-Peaux – CHTHULU DAY

– 14h PROJECTION «TRANSPLANT» : Acclimatation (19,52) de Karine Bonneval ; Les Eaux dormantes (17’54) d’Emmanuel Piton ; Heroic makers (10’56) d’Isabelle Arvers

– 16h CARTE BLANCHE «IT’S TIME FOR CHTHULU» (Emmetrop et Quimera Rosa) : restitution du workshop de lecture critique et performative autour du Manifeste Chthulucène de Santa Cruz de Donna Haraway, suivie d’une conférence de Jens Hauser (France/Allemagne) sur les nouveaux rapports en art et biotechnologie Microperformativité et plantamorphisation : L’art (littéralement) vivant au-delà de l’anthropocentrisme.

– 19h PROJECTION-ATELIER de Tepentar (28’), en cours de post-production, de Pierre Michelon, en présence du réalisateur, de Sudipta Mitra Datta (Inde), traductrice et d’Olivier Marboeuf, producteur.

– 21h CARTE BLANCHE «IT’S TIME FOR CHTHULU» (Emmetrop et Quimera Rosa) : projection de Donna Haraway : Story Telling for earthly survival (90’) de Fabrizio Terranova (Belgique), en présence du réalisateur.

– 22h30 SOIRÉE DE CLÔTURE : DJ Set et hybridation collective et festive. Emmêlons nos rhizomes !

 

Retrouvez l’ensemble de la programmation sur le site http://www.bandits-mages.com/rencontres2016/

TAGS:

A LIRE AUSSI

  • Gabey Tjon a Tham expose à StereoluxGabey Tjon a Tham expose à Stereolux En deux mouvements, simultanément cinétique et optique, l’artiste nous convie à un voyage hypnotique et tangible. Les simples lois de la physique, incarnées avec leurs évidentes précision […]
  • La Coop retrouve L’Ososphère !La Coop retrouve L’Ososphère ! Née en 1997, L'Ososphère est un programme d’actions autour des cultures numériques et du renouvellement de la forme de la ville. Il se déploie dans le temps et dans l’espace urbain de […]
  • Le festival Présences électronique s’installe au Centquatre-ParisLe festival Présences électronique s’installe au Centquatre-Paris Des pionniers de la musique concrète aux artistes de la scène électronique actuelle française et internationale, plus de 20 artistes se réunissent au Centquatre-Paris les 14, 15 et 16 […]
  • Scopitone 2017Scopitone 2017 SCOPITONE 2017 Cultures Électroniques et Arts Numériques Parcours, installations, performances, workshops, tables rondes, lives et DJ sets… Le festival Scopitone revient pour une 16ème […]
  • Sight&Sound 2017Sight&Sound 2017 SIGHT + SOUND Non-Compliant Futures Festival international d'art numérique, Sight + Sound revient pour une 9ème édition sous la bannière Non-Compliant Futures, titre de l'exposition […]
  • Gamerz 2017Gamerz 2017 GAMERZ festival des arts multimédia À la différence d'autres festivals dotés d'une programmation monolithique, Gamerz se structure autour d'un parcours d'expositions pensé comme un […]

PARTAGER CET ARTICLE

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn

AUTEUR

Muriel had written 234 articles for Magazine MCD