MARCONI UNION

Cela fait vraiment du bien d’écouter de la musique qui ne soit pas énervée, mais pas soporifique non plus… C’est l’impression qui nous vient immédiatement à l’esprit lorsque le tracklisting de ce mini-LP (seulement une quarantaine de minutes, à peine, hélas…). Et pourtant, le duo Richard Talbot & Jamie Crossley qui se cache derrière Marconi Union souhaitait composer un album doté d’une ambiance high-tech, reflétant leur fascination pour la vie urbaine. D’où le titre :Tokyo, symbole absolu de la mégapole… Mais pour illustrer ça, pas de breakbeats survoltés, d’ambiances bruyantes ou d’atmosphère plombée. Ni d’electronica se voulant futuriste, et ne réussissant qu’à être clinique ou abstraite… Et bien évidemment pas une once de référence à la musique japonaise; quelle qu’elle soit. À la place, des rythmiques mid-tempo, une ligne de basse discrète, des nappes veloutées et quelques notes mélodiques en contrepoint. L’essentiel finalement pour composer un album remarquable.
<www.binemusic.com>

TAGS:

A LIRE AUSSI

  • De la contrainte mécanique à la gestuelle tactile  De la contrainte mécanique à la gestuelle tactile le rôle de la main dans les nouvelles technologies On pourrait dire, dans la continuité d’Aristote, qu’elle est douée de pensée. S’affairant discrètement, doctement, au-dessus d’une […]
  • AU-DELÀ DU DIGITALAU-DELÀ DU DIGITAL L'ART AU-DELÀ DU DIGITAL Attention au contresens… Contrairement à ce que l'on pourrait penser, au travers de son ouvrage L'art au-delà du digital, Dominique Moulon ne propose pas une […]
  • Quantitative Easing Quantitative Easing QUANTITATIVE EASING (for the street) L’artiste Axel Stockburger a installé en plein centre-ville de Vienne, en Autriche, une sculpture monumentale crachant des pièces d’un euro sur un […]
  • La Fabrique Du VivantLa Fabrique Du Vivant Lorsque l'on évoque l'hybridation entre la science du vivant et l'art à l'ère du numérique, il ressort immédiatement un nom : Eduardo Kac. Avec ses manipulations transgéniques "empruntées" […]
  • Elektra 2018Elektra 2018 ELEKTRA automata Bientôt 20 ans, 19 pour être précis : le festival Elektra affiche l'insolence de la jeunesse en célébrant cette année le corps. Corps électrifié, mécanisé, augmenté, […]
  • La PaillasseLa Paillasse La Paillasse art, science et biologie à bidouiller soi-même Si l'image des biohackers fait simplement penser à des activistes, politiquement et esthétiquement investis dans les aspects […]

PARTAGER CET ARTICLE

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn

AUTEUR

Laurent Diouf had written 467 articles for Magazine MCD