Nuit Verte PanOramas

La Biennale PanOramas 2016 propose dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 septembre une nouvelle Nuit Verte à vivre au rythme d’un parcours nocturne au cœur du Parc de Séguinaud à Bassens, à côté de Bordeaux. L’occasion de découvrir une dizaine d’œuvres et dispositifs numériques, interactifs pour certains, et de dialoguer avec les spécificités paysagères ou historiques des lieux.

logofondvert_w

 

Pour la première fois depuis la création de la Biennale, la Nuit Verte quitte le parc de l’Ermitage et prend place dans les parcs de Bassens. Le 24 septembre, un parcours nocturne en bordure de Coteaux permettra dès 21 heures de redécouvrir la ville depuis les belvédères naturels du parc et d’appréhender le fleuve, la zone industrielle, la ville et ses ponts qui, de nuit, constituent presqu’un spectacle en soi.

Ce parcours sera jalonné d’une dizaine d’œuvres et dispositifs numériques, interactifs pour certains, dialoguant avec les spécificités paysagères ou historiques des lieux. La plupart de ces œuvres sont contextuelles, conçues pour la Nuit Verte de panOramas, notamment lors d’une série de résidences de création programmées d’avril à septembre. Elles explorent les champs de la création plastique, sonore, numérique et de la danse.
Le public déambulera de nuit sur ce parcours encore trop méconnu, à la rencontre d’œuvres qui toutes révèleront la magie de ce patrimoine paysager et nos propres interactions sur sa transformation.

 

Parmi les temps forts :

– Les Québécois Doyon & Rivest marqueront l’entrée dans la Nuit Verte avec l’installation spectaculaire sonore et lumineuse Les temps Forts à Court Terme, un drive-in ludique et poétique posée à l’orée du parc de Séguinaud, produite et présentée par le Carrefour International de Théâtre et la ville de Québec.

doyonrivest_w


– Maflohé Passedouet
révélera nos corps avec quatre dispositifs intitulés Corps Tangibles. Il s’agira en l’occurrence de tableaux poétiques, ludiques et interactifs destinés à permettre à tous les publics d’expérimenter leur relation au corps. Les corps immergés dans le dispositif révèleront en temps réel, des mondes sensibles qui réagissent au geste avec précision grâce à la technologie et la création d’une réalité augmentée.

corpstangibles_w

corpstangibles2_w

 

– TazasProject illuminera le tertre de Panoramis des ondes magnétiques en présence avec l’installation Aurora, 500 analyseurs autonomes de champs électromagnétiques disposés dans le paysage afin de rendre visible l’invisible. Si une perturbation électrique infime apparaît, sa retranscription prendra la forme d’un signal sonore et lumineux multiple. Tel un compteur Geiger, cette traduction sonore et visuelle permettra d’identifier dans une dimension très brute la présence des flux, dont nous sommes à la fois auteur et support dans une expérience cartographique interrogeant physiquement l’espace et dressant la « digitalisation » d’un paysage en constante évolution.

tazasproject_w

 

Et parmi les autres artistes invites :

– Guillaume Ségur déplacera le point zéro de toutes les données de géolocalisation, afin que le centre du monde soit ce soir-là à Bassens ;

– Eddie Ladoire jouera une symphonie composée avec le vent pour 12 arbres du parc des Coteaux ;

– Diane Landry jouera des liens qu’entretiennent depuis toujours le fleuve et le coteau ;

– Julien Mouroux tressera l’ADN de ce paysage magnifié par les lumières de Romain Palacin (Paris) ;

– Ouïe Dire programmera un voyage entre les ports de Bassens et de Saint-Nazaire ;

– La Cie Associés Crew dispersera dans le parc la meute de ses loups ;

– Scénocosme (Saint-Etienne) nous fera ressentir le battement de cœur des arbres du parc ;

– et Ricochet Sonore installera un chill-out paisible et sonore pour explorer la vue sur la ville.

 

Informations pratiques :
Parc de Séguinaud à Bassens – accès libre et gratuit
dès 19h pique-nique, restauration et buvette – 21h ouverture de la Nuit Verte
accès direct depuis Bordeaux – tramway ligne A – station terminus La Gardette

 

Programme complet : www.biennale-panoramas.fr

 

Laurent Catala

 

TAGS:

A LIRE AUSSI

  • En 2016, Maintenant vous entraîne dans un nouveau tourbillon sonore et lumineux !En 2016, Maintenant vous entraîne dans un nouveau tourbillon sonore et lumineux ! Maintenant, c’est un instantané de la créativité artistique contemporaine, un laboratoire d’expériences en arts visuels, musiques et nouvelles technologies, une aventure pour des publics […]
  • La Coop retrouve L’Ososphère !La Coop retrouve L’Ososphère ! Née en 1997, L'Ososphère est un programme d’actions autour des cultures numériques et du renouvellement de la forme de la ville. Il se déploie dans le temps et dans l’espace urbain de […]
  • 15e édition de Scopitone du 21 au 25 septembre 201615e édition de Scopitone du 21 au 25 septembre 2016 Scopitone ne cesse d'arpenter les vastes territoires des arts numériques. Avec, au programme, un ensemble d’œuvres digitales qui interrogent leur siècle, ses pratiques et ses visions. […]
  • Panorama 18, l’exposition Le FresnoyPanorama 18, l’exposition Le Fresnoy Edito de Laurent Le Bon, commissaire Éviter le piège de l'exposition collective, Graal introuvable. Découvrir un lieu magique, symbole d'une politique culturelle ambitieuse française […]
  • Rencontres Bandits-Mages 2016Rencontres Bandits-Mages 2016 Si le Berry, terre secrète et paganiste, peut revendiquer des liens particuliers avec la sorcellerie, il était naturel que le comité de programmation des rencontres annuelles Bandits Mages […]
  • Une Journée de Coïncidences ed.4Une Journée de Coïncidences ed.4 COÏNCIDENCE - QUAND L'ART DES NOUVEAUX MÉDIAS DEVIENT DU STREET ART  ! Exposition virtuelle à Plateforme du 23 septembre au 9 octobre 2016. Parcours exposition à ciel ouvert en réalité […]

PARTAGER CET ARTICLE

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn

AUTEUR

Muriel had written 234 articles for Magazine MCD