MCD #76 – Changer l’argent

décembre 2014 / février 2015

> Éditorial :

Les Faux-Monnayeurs
Notre rapport à l’argent reste complexe, pour ne pas dire plus… En tout cas de ce côté de l’Atlantique où nous conservons une sorte de pudeur aristocratique quand il s’agit de parler de nos revenus; que l’on soit salarié ou héritier (que le fantôme de Bourdieu sorte aussi de cet édito…).

Par contre, obéissant à la loi d’attraction / répulsion, l’argent est une puissante source de motivation et d’inspiration. Comme le sexe (au hasard), aucun tabou sur le plan de sa représentation et ré-interprétation artistique. Et la crise — en admettant que ce soit bien une crise et non un élément structurel de notre modèle économique — semble aiguillonner l’imagination des artistes.

Comme nous le montre le panorama des initiatives rassemblées par Shu Lea Cheang (rédactrice en chef invitée sur ce numéro), avec les conseils avisés d’Annick Rivoire (poptronics.fr), l’argent n’échappe pas à « la grande transformation » induite par le numérique : dématérialisation, mise en réseau, transparence, ouverture, etc. L’exact opposé de la verticalité et opacité des structures financières qui n’en finissent pas de s’effondrer sous nos yeux…

À l’heure des transactions électroniques, de la célérité des flux monétaires et de l’ubiquité des plateformes bancaires, l’homme semble hors-boucle de cette machine infernale qui génère des krachs 2.0. En parallèle, on assiste donc à l’émergence des premières monnaies virtuelles. Sans que cela soit pour autant la naissance d’une contre-utopie financière à échelle humaine.

Comme le soulignent certains intervenants, on y retrouve, bien au contraire, cupidité, spéculation, exploitation… Avec des symboles qui nous renvoient presque à l’âge des cavernes : l’analogie entre les mines d’or et le « minage » des bitcoins est saisissant. Aucun doute, ces monnaies dites virtuelles ne seront pas l’occasion de renouer avec la nostalgie des origines : celle du troc et du don, l’anti-thèse absolue de l’argent.

Il est d’ailleurs assez troublant de constater à quel point les pièces de monnaies tout comme les « fauxbillets » émis par des collectifs artistiques ou politiques ressemblent esthétiquement aux devises étatiques et reconduisent le grand jeu entre les libertariens et les libéraux… Ce qui est rassurant, c’est de savoir que les frères de la côte et les travailleurs de la nuit s’occupent régulièrement de leurs tirelires cryptées…

Reste que les alternatives monétaires proposées par les artistes et activistes traduisent des rêves d’affranchissement économique, indiquent d’autres pistes possibles bien qu’incertaines, symbolisent le potentiel apporté par les nouvelles technologies, et obligent néanmoins à repenser des circuits de distribution. En ces temps de disette, matérielle et intellectuelle, c’est déjà beaucoup.

Laurent Diouf – Rédacteur en chef

> Sommaire :
AglioMania : une nouvelle monnaie d’échange
L’argent, l’art et le gibling
Révolution en cours à Lewes, la ville adoptive de Thomas Paine
L’argent n’a pas d’odeur
Quand les artistes banquiers changent l’argent en art
Usages mineurs de l’argent
L’art réécrit l’histoire de l’argent
L’Afro fait circuler l’espoir de l’Afrique
Activisme culturel en Espagne face à la crise
Notre-Dame-des-Landes : omnia sunt communia
Leçons de désobéissance fiscale avec Nuría Güell
L’art en tant que commerce / Le commerce en tant qu’art
Les banques du temps
Survivre à l’argent
Bureau dÉtudes
Olga Kisseleva
Économie solidaire de l’art
Albertine Meunier
L’argent du silicium
La banque en réseau, ou l’émergence des économies de plateforme
Bitcoin, la fin du tabou de l’argent
Le bitcoin, reflet de la communauté matérielle humaine d’Internet
Au delà du bitcoin
Une année en bitcoin
Pourquoi j’adhère au culte du dogecoin
Quantitative easing : collecte et redistribution
L’équation de la Monnaie du Monde (W)
(Un) Manifeste pour une alternative monétaire P2P
L’art zéro euro
Économie 0
Imaginez le futur de l’argent

> Remerciements :
MCD remercie tout particulièrement Shu Lea Cheang (rédactrice en chef invitée sur ce numéro), Annick Rivoire et tous les rédacteurs et traducteurs qui ont participé à l’élaboration de ce numéro.

A propos de l'auteur

Articles similaires