Poésie du drone

MQM-107E, U.S. Air Force. Photo: © Master Sgt. Michael Ammons.

mobilité ubiquité rapidité
le regard se fait vertical
légèreté invisibilité furtivité
le regard se fait panoramique
plus ce qu’il y a devant est invisible,
plus nous développons des machines de vision
le regard se fait mosaïque
J’étais dans mon jardin en train de ramasser des branches et des feuilles quand tout à coup j’ai entendu un bruit derrière moi
une technologie de vision qui remporte un succès grandissant
c’est parce que les hommes ne voient pas au-delà de leur corps
car l’horizon est toujours trop lointain
car leur vision est parcellaire
define, measure, analyse, improve, control
moins nous y voyons,
plus notre regard se fera précis
c’est parce que les hommes ne voient pas au-delà de leur corps
qu’ils ont inventé des machines de vision
qu’ils ont inventé les caméras
qu’ils ont inventé des satellites
qu’ils ont inventé des drones
des engins volants téléguidés ont été repérés à plusieurs reprises à divers endroits de la capitale la semaine dernière
extension maximale de la vision
extension maximale du périmètre de la visée
les drones ont été inventés pour élargir la vision qui se transforme en visée
Comme chez la mouche, nous mesurons la vitesse de passage d’un élément du décor d’un pixel à l’autre
define, measure, analyse, improve, control
l’espace du regard crée de larges panoramas des mosaïques variables des verticalités
le regard traverse l’espace synchronise le temps de l’action et de la vision
l’espace est traversé de toute part
par ces regards
mobiles, rapides et invisibles
et j’ai vu cet objet étrange tomber sur la pelouse, à quelques centimètres de moi
Est-ce un jeu ?
Des repérages pour une action future ?

un champ un territoire une zone
un champ de vision
le lointain ne nous attend plus, nous le faisons apparaître
nous le faisons se dérouler et s’actualiser
un vol en immersion
le champ de vision est un champ de bataille
Les autorités doivent à présent déterminer si tous les signalements correspondent à de réels vols de drones
une zone d’intervention
un champ de bataille activé par les mouvements de la caméra
notre champ de vision se déroule indéfiniment à l’horizon
un territoire en vue
Au départ de notre entreprise, une passion : celle de l’image… de la belle image cadrée et précise.
le volume du ciel sa vitesse
le défilement du paysage
la mesure du flux optique
l’étendue et sa vitesse
un nouvel agencement de l’horizon
des accéléromètres souvent placés avec d’autres capteurs dans une centrale inertielle, explique le scientifique
les variations de contraste
le volume du ciel
l’avancement l’altitude le tangage
la dérive latérale le lacet le roulis
Attention il s’agit de ne pas confondre le territoire avec la carte, dit le général
point of interest
la suppression de l’angle mort par la multiplication des focales
Le jour où on pourra trouver, et on trouvera, ceux qui s’amusent à ça, il y aura des sanctions, déclare le porte-parole du gouvernement
le panorama sans fin du ciel ouvert
Est-ce un jeu ?
Des repérages pour une action future ?

une cible est une cible
une cible est une silhouette, une tête,
deux bras, deux jambes
une cible peut être debout, peut être allongée, peut être cachée
sur les forums de dronistes, les échanges vont bon train. On cherche qui a pu faire ça, presque plus que la police
une cible n’a pas de visage
une cible doit être débusquée
une cible doit être visible
point of interest
qu’est-ce qui rend visible une cible ?
une cible n’est pas une femme, n’est pas un homme, n’est pas un enfant
nous sommes les coordonnées sans visage
une cible est une cible
c’est un point dans la multitude, un point qui bouge, qu’il faut suivre et tracer
qu’est-ce que la cible rend visible ?
J’ai eu très peur sur le coup et j’ai appelé le voisin pour qu’il vienne voir. Lui non plus ne savait pas ce dont il s’agissait
c’est un point au loin, dont il faut se rapprocher
faire de la cible un point, précis,
dans l’espace
faire le point sur la cible
l’identifier la désigner la pointer
un nouvel agencement de l’horizon
une cible est une cible
une cible est une identité sans profondeur une donnée
c’est un point mobile, qu’il faut fixer
et éliminer
nous sommes les coordonnées sans visage
nous voulons tout voir tout survoler
nous voulons ouvrir des fenêtres dans la surface du ciel transpercer l’espace de notre regard embrassant l’horizon et ouvrir ouvrir
nous voulons être en plein ciel vraiment en plein dedans planant mobile perdre notre regard en plein ciel
dissoudre notre vision jusqu’à l’horizon courbe du globe s’étalant sous le ciel immense à parcourir de notre regard en mouvement à parcourir de notre pupille ailée et électronique
nous voulons tout voir
nous voulons planer
nous avons des yeux multiples mobiles et perçants
nous voulons embrasser tout le ciel tout l’horizon de notre œil panoramique nous voulons de vastes panoramas mobiles dans le ciel tout le ciel nous voulons planer mobile vers l’horizon étendu nous voulons un vaste ciel élargi un horizon extra-large et ultra-étendu
plonger notre vision dans l’étendu panoramique du ciel nous voulons élargir l’horizon de notre visée étendre le ciel de notre vision vaste et mouvement
nous voulons tout voir
nous voulons planer
nous voulons de grands mouvements de caméra, de larges plans dynamiques à 360 degrés nous voulons de belles visions précises et éclatantes nous voulons voir la Terre à 150km/heure nous voulons des plongées soudaines dans des canyons des zooms vers les falaises au-dessus de la mer nous voulons balayer le champ d’un désert remonter à flanc de montagne dévaler les pentes des fleuves frôler les immenses tours… nous avons des yeux multiples mobiles et perçants
tout regarder, tout voir et planer
il nous faut un plus large ciel un ciel encore plus large plus vaste à notre regard un ciel à embrasser totalement de notre pupille un ciel à remplir de notre œil renversant
notre œil totalement dans ce ciel ne cessant d’emplir nos yeux écarquillés et nos yeux totalement écarquillés dans le ciel totalement ouvert dans l’horizon étendu et le paysage s’étalant se déroulant totalement sous nos yeux et le ciel emplissant nos vastes yeux ouverts
nous voulons tout voir tout survoler
nous voulons ouvrir des fenêtres dans la surface du ciel ouvrir de nos yeux survolant et planer
et nous avons tant d’images dans nos yeux tant d’images mobiles de plongées vertigineuses de travellings volants de panoramiques fluides
tant d’images en mouvement dans le ciel de nos crânes
des images téléguidables
des prises de vues programmables
des optiques furtives et infaillibles
tant d’images dans nos yeux
nous avons des yeux perçants
des yeux multiples mobiles et perçants

Hortense Gauthier
publié dans MCD #78, “La conjuration des drones”, juin / août 2015

Hortense Gauthier est écrivaine et performeuse. Certains artistes font voler leurs machines et filment ainsi, d’autres les combattent de jets de pierre, d’autres encore les dessinent à terre. Hortense Gauthier choisit de s’infiltrer furtivement dans l’information, les forums de discussion et ce flux de nouvelles images visées du ciel de nos machines. Sa réponse est une première performance poétique créée le 5 mars 2015 lors d’une résidence artistique à VIDÉOFORMES (Clermont-Ferrand).

A propos de l'auteur

Articles similaires