Dernières actualités

Les makers parisiens du textile

Mobilisation pour la fabrique de blouses pour les personnels soignants

> english

Il y a trois semaines, la plateforme Makerscovid.paris reçoit une demande très importante – 8400 unités – de confection de surblouses émanant du Groupe Hospitalier Universitaire. Le SimplonLab, la médiathèque Marguerite Duras et HomeMakers décident de relever le défi.

Fabrication de surblouses chez HomeMakers dans le 15ème arrondissement. Photo: © Quentin Chevrier

La plateforme Makerscovid.paris s’est montée à l’initiative des membres de l’association Fab City Grand Paris à la fin mars. Il y a trois semaines une importante commande de 8400 unités de blouses et surblouses arrivent sur la plateforme. Trois structures prennent la commande en charge. Le photographe Quentin Chevrier les a visités et les équipes nous livrent ici leur témoignage.

Au Simplon Lab

Antonin Fournier explique comment le SimplonLab s’est rapidement mobilisé suite à la prise en charge de la commande textile.
« Baptiste Degrémont, designer textile en résidence au SimplonLab a alors travaillé à la confection de prototypes de blouses et de pyjamas pour les envoyer à l’hôpital et les faire valider à l’usage. Accompagné d’une graphiste (Anouk Chambon) il a alors réalisé une notice de montage de ces blouses pour aider le réseau à s’en emparer et à répondre à ce besoin.

Avec l’équipe textile du SimplonLab. Photo: © Quentin Chevrier

« Nous avons ensuite travaillé avec Virginie de Labarre (Villette Makerz) qui a mis en place un questionnaire d’appel au bénévolat et a organisé le déplacement de machines de Villettes Makerz pour les regrouper au SimplonLab et transformer l’espace en petite usine textile. Les écoles de mode Duperré, ESMOD et Condé ont notamment relayé cet appel auprès de leurs réseaux d’étudiant.e.s qui sont venu.e.s nous prêter main-forte.

Avec HomeMakers et la Médiathèque Marguerite Duras, nous nous sommes mis à produire des ensembles de pyjamas et des blouses, mais aussi à préparer des kits pour que les personnes qui le souhaitent puissent les emporter chez elles et les coudre. » (Antonin Fournier)

À la médiathèque Duras une dizaine de couturières bibliothécaires se relaient sur les 6 machines à coudre rassemblées sur le site. Ces machines servent à leurs ateliers créatifs DIY à la médiathèque Robert Sabatier (18ème) ou à la bibliothèque Assia Djebar (20ème). Photo: © Quentin Chevrier

À la Médiathèque Marguerite Duras

Sous la dynamique impulsée par Cyrille Jaouan, bibliothécaire le jour, maker la nuit, la Médiathèque Marguerite Duras s’est mobilisée dès les premières semaines de confinement en produisant des visières « prusa » sur l’imprimante 3d de la médiathèque. Il nous explique comment la médiathèque s’est depuis transformée en micro-usine.

« Une nouvelle étape a été franchie avec l’installation dans la Médiathèque Marguerite Duras (Paris 20ème) d’un véritable « Corolab » éphémère. Face à l’ampleur des besoins, il a fallu s’adapter. Autour d’une équipe de volontaires des Bibliothèques de Paris, nous avons réussi (poke Pascal Ferry) à rassembler machines à coudre et imprimantes 3D du réseau des bibliothèques parisiennes (oui, il y a des machines à coudre et des imprimantes 3d dans les bibliothèques).

La médiathèque est fermée au public, mais les revues vont être réacheminées vers les hôpitaux parisiens : Pompidou, Necker, Cochin, etc., pour les soignants et les malades. Les revues sont livrées sous blister : geste barrière. Photo: © Quentin Chevrier

La Mairie du 20ème arrondissement qui soutient cette action apporte également sa participation en matériel via le budget participatif. Avec déjà des commandes de blouses hospitalières et de porte-masques, l’équipe est à pied d’œuvre.

« Ainsi les bibliothèques de Paris ont pu rejoindre la dynamique des makers d’Île-de-France impulsée par Fab City Grand Paris. Notre voisin, le Simplon Lab, fablab solidaire des quartiers populaires du 20ème, nous fournit documentation, fournitures et tissu, ce qui nous permet d’être en mesure, ensembles, nous bibliothécaires, dès la semaine du 20 avril 2020 de fournir entre 40 et 50 blouses ou pyjamas médicaux et une vingtaine de pièces 3d (visières, porte-masque, poignées de porte ou d’ascenseur adaptées). » (Cyrille Jaouan)

La section « masques » chez HomeMakers. Photo: © Quentin Chevrier

HomeMakers, le fablab textile

Julia Lim et Gilles Bessard du Parc qui animent le fablab textile HomeMakers dans le 15ème arrondissement racontent comment ils s’activent sur les visières, masques, blouses, surblouses et bas.

« La mobilisation d’HomeMakers a commencé tout d’abord avec la production de supports de visières de protection grâce à l’impression 3d par rapport aux premiers besoins remontés et s’est vite réorientée vers les visières en découpe laser et fabrication de masques basés sur le modèle AFNOR. Nous avons mis à profit notre expertise textile au service des citoyens et du collectif au vu des besoins urgents sur les masques et blouses/surblouses dernièrement. Les premières productions de masques sont sorties via un circuit de dons et récupérations afin de répondre dans l’urgence aux demandes. Depuis, nous sommes en cours de certification. »

Fabrique de blouses et masques chez HomeMakers. Photo: © Quentin Chevrier

« Chez HomeMakers, la confection de blouses et bas pour le personnel soignant a commencé il y a 10 jours. En plus des visières de protection, nous avons rapidement orienté la fabrication solidaire vers le textile et notamment sur les masques et tenues médicales. Au vu des nombreuses sollicitations des hôpitaux, centres Covid, Ehpads, et puisque le textile est dans l’ADN de Homemakers, nous avons séparé la chaîne de production et dédiée une partie exclusivement pour les blouses et bas.

Ayant rejoint SimplonLab pour la demande importante du GHU de Paris, plusieurs bénévoles plus expérimentés – accompagnés de Gilles Bessard du Parc, fab manager, ndlr – travaillent sur ces pièces. À chaque étape, nous apportons des optimisations en finition sur la couture et le montage. Tout se déroule sur place, ayant un parc machines composé de machines industrielles et familiales permettant de centraliser cette fabrication et suivre avec minutie le montage. » (Julia Lim et Gilles Bessard du Parc)

Ewen Chardronnet
publié en partenariat avec Makery.info

Le SimplonLab.
Le site de Cyrille Jaouan sur les bibliomakers.
Le fablab textile HomeMakers.

Le stand découpe des blouses et pyjamas au milieu de la Médiathèque Marguerite Duras. Sur ces tables de travail, lycéens, étudiants, chercheurs consultent les documents de la médiathèque habituellement… La documentation des techniques de coutures, des normes et préconisations est rassemblée et appliquée. La salle de lecture silencieuse du 2 étage a été transformée en atelier de couture. Photo: © Quentin Chevrier

Articles similaires