MCD #62 – L’Europe des media labs

cartographie des lieux et réseaux
bilingue (english / french)
mars / mai 2011

> Éditorial :

“Partager les savoirs – Savoir partager”
Expérimenter le futur dans un media laB
Qu’est-ce qu’un media lab ?
Le concept est né en 1985 aux États-Unis avec la création du MIT Media Lab et le développement de la société numérique.
Ces laboratoires, qu’ils soient universitaires ou industriels, artistiques ou citoyens, sont les lieux où les acteurs de la création numérique, artistes, ingénieurs, chercheurs, designers, médiateurs culturels, croisent réflexions et pratiques, entre recherche et production, science et nouvelles technologies, art et société, dans l’esprit de la culture libre.

Dans un “lab”, le futur n’est pas seulement imaginé, il est vécu ! Du Do it Yourself (DIY) au Do It Together, ces créateurs partagent leurs connaissances et les rendent accessibles à un large public, produisant ce que Sara Ahmed appelle un “outil de réorientation”*.

Pour rendre compte de ces nouvelles dynamiques d’apprentissages, de création, de coopération, MCD et Catherine Lenoble, de PiNG à Nantes, vous proposent cette cartographie des media lab en Europe, qui révèle leurs spécificités et questionne leur rôle au présent et au futur.

L’ensemble des terminologies qui définissent ces lieux, réseaux et communautés, attestent de leur diversité : media lab, hack lab, bricolab, city lab, Living Lab… jusqu’aux Fablab. Nous vous invitons à poursuivre cette exploration, sur les sites Internet favoris de ces media labs sélectionnés pour cette publication, sur la plateforme Digitalarti.com où nous élargirons cette cartographie à l’international, et à participer à la vision du media lab du futur axé sur la technologie mais aussi sur un développement durable
et une implication sociale forte**.

Notre revue MCD évolue et, à partir de ce numéro spécial, devient trimestrielle, thématique et bilingue.

Anne-Cécile Worms – Directrice de la rédaction

> Remerciements :
Nous remercions les partenaires de cette publication : le Ministère de la Culture et de la Communication, la Fondation Européenne de la Culture et PiNG, ainsi que les coéditeurs de notre nouvelle formule : Digitalarti et Orange (avec la rubrique “Devenirs Numériques”).

A propos de l'auteur

Articles similaires