Metatrame

La virtualité n’est pas le contraire de la réalité. La virtualité est la représentation mentale de tous nos futurs possibles : Metatrame est une plateforme immersive 3D libre et expérimentale, implantée au Sénégal pour l’Afrique de l’Ouest, dans le cadre du laboratoire virtuel et immersif du Collectif GawLab. Explications par Sylviane Diop, alias Praline Barjowski, qui conduit ce projet.

Asylum. Résidence d’artistes, vue sur l’entrée de la galerie Asylum. Projet Metatrame. Région sur InWorldz appartenant à GawLab. Photo : © Praline Barjowski.

GawLab, le Collectif
GawLab se forme en collectif en 2004 à Dakar, au Sénégal. Il est issu d’un esprit de résistance et de fronde. Esprits rebelles et libres. Le doute nous excite, l’idée toute faite nous ennuie. Nos questionnements sur la création et le monde de l’art sont libres de tous jugements. GawLab montre et met en lumière des perspectives non dites, examine et propose un espace de réflexion hors normes. Nous abordons la question des arts dits numériques d’une manière différente, notre approche est innovante, notre méthodologie n’est pas académique. Nous observons le savoir-faire des autres, leur créativité, nous montrons l’existant, nous l’analysons et nous nous laissons aller à imaginer et transmettre l’idée des futurs possibles avec la Culture pour base de la connaissance et du développement humain. Le Collectif regroupe des professionnels de la Culture, de la communication et de l’informatique. GawLab a développé des projets artistiques numériques en squattant les espaces publics de la ville.

Suite à la découverte des “mondes virtuels” et à la création de l’avatar PralineB, je démarre une recherche sur les usages et l’influence de ce puissant outil immersif permettant de créer, d’agir et d’interagir avec une communauté d’usagers du monde entier. Un énorme réseau social, un immense bac à sable, un nouveau territoire de toutes les simulations possibles. Les mondes virtuels offrent toutes ces possibilités, et bien d’autres présentes et à venir au fur et à mesure du développement du métavers (1). En conclusion de cette étude, la décision est prise de développer un lieu d’expérimentation virtuel, préfiguration d’une relation entre monde immersif et pédagogie, espace de découverte et d’apprentissage d’une réalité mixte pour les créatifs du Grand Sud. GawLab Virtuel s’installe sur la grille Francogrid, espace immersif francophone, et devient membre de l’association du même nom qui assure le développement et la maintenance de ce monde virtuel. Les objectifs et les développements de cette grille sont en effet en parfaite adéquation avec ceux du collectif : accès libre et gratuit à un métavers, promotion de l’utilisation d’OpenSimulator et autres logiciels liés, et ses différentes applications en matière de vie sociale, éducative, scientifique, ergonomique, culturelle, artistique, ludique et de loisirs, etc.

Asylum. Vue d’ensemble de la région Asylum. Projet Metatrame. Région sur InWorldz appartenant à GawLab. Photo : © Praline Barjowski.

Le projet Metatrame
Metatrame est issu d’une combinaison des mots “meta” et “trame”. Meta, préfixe d’origine grecque, exprime tout à la fois la réflexion, le changement, la succession, le fait d’aller au-delà, à côté de, entre ou avec, à propos. Meta est souvent utilisé dans le vocabulaire scientifique afin d’indiquer l’auto-référence (réflexion) ou pour désigner un niveau d’abstraction supérieur, un modèle, tels que métalivre, métalangage, métadonnée, etc. Quant à trame, nous retiendrons son sens informatique d’une part, soit un bloc d’informations véhiculé via un support physique (cuivre, fibre optique, etc.), et d’autre part son sens “textile” : le maillage, la capacité d’extension et de contraction de la fibre, la représentation de toutes les connexions possibles et de tous les futurs possibles qui en découlent.

Metatrame est une plateforme immersive et collaborative. Elle est basée sur l’utilisation du logiciel libre OpenSimulator. Il s’agit d’un projet Open Source sous licence BSD (2). Il a pour but de développer une plateforme fonctionnelle de mondes virtuels. Un serveur mis à disposition par GawLab héberge ce logiciel. La plateforme est connectée à la grille Francogrid. De nombreux simulateurs de régions immersives peuvent être ainsi interconnectés permettant au projet de se développer selon ses besoins. Sa maintenance est assurée par PralineB. Metatrame veut permettre la découverte de ces nouveaux territoires de création, de formation, d’expérimentation, de recherche et de simulation. L’accès s’opère par le biais d’un navigateur 3D sur le réseau Internet. La grille Francogrid est en effet connectée au réseau. Cet accès est libre. Une simple ouverture de compte sur le site Web de la grille permet de se connecter et de créer son avatar de base. Une fois dans le monde virtuel, vous êtes accueilli(e) sur une grand’place où vos premiers pas sont facilités par la présence d’autres usagers et différentes indications, telles qu’un parcours d’initiation.

Steambopunkal sur Francogrid. Une des régions éphémères de l’artiste Nani Ferguson. Photo : © Praline Barjowski.

L’accès à la plateforme Metatrame se fait au moyen d’une fonctionnalité typique des mondes virtuels : la téléportation. Il s’agit tout simplement de cliquer sur un hyperlien. Une fois sur la plateforme, vous pourrez occuper un espace qui vous permettra de démarrer vos expérimentations et découvrir les multiples usages de cet outil immersif.

Le projet Metatrame met à disposition un savoir-faire et permet de se former à ces nouveaux outils de création. Ils vous permettent de travailler seul(e) ou en collaboration, d’échanger par la voix ou par écrit, de transférer des documents, de regarder des vidéos, d’assister à des conférences ou des formations, de développer des projets en commun d’un bout du monde à l’autre en temps réel. Vous pouvez penser que cela pourrait être une plateforme de E-learning (formation à distance), ce serait sans compter avec votre avatar. Il vous permet en effet de vous sentir immergé(e) et vous rend totalement participatif. Le simple fait de pouvoir échanger en temps réel avec d’autres avatars sur l’objet de votre création rend l’expérience très enrichissante.

Metatrame est également présent sur un autre monde virtuel afin de permettre la découverte de toutes les formes d’utilisation. InWorldz est en effet une autre grille construite sur la base du projet OpenSim mais développée selon une philosophie différente de Francogrid. Il s’agit d’une grille commerciale privée possédant une monnaie appuyée sur le Dollar et l’Euro. Ainsi, des transactions commerciales y sont tout à fait possibles, comme le fait d’y vendre vos créations.

PralineB en visite Hypergrid sur New Genre Grid (grille d’artistes). Texture de PralineB par l’artiste Alpha Auer/Elif Ayiter. Photo : © Praline Barjowski.

Metatrame propose aux créatifs du Grand Sud un nouveau territoire libre à découvrir et à utiliser à toutes fins, telles que renforcer les réseaux de créativité des pays du Sud, permettre des échanges concrets de savoir-faire, de conduite de projets innovants, de formations en situation d’immersion, de travail collaboratif. Un autre de ses aspects est de permettre le développement de nouveaux usages et de projets qui permettront des interactions entre monde physique et monde virtuel, d’explorer de nouvelles voies qui peuvent être la gestion de son quartier, de son village ou de sa ville car, avant tout, ces nouveaux espaces sont des simulateurs. La technologie des capteurs et des senseurs, couplée à ces simulateurs, peuvent permettre d’imaginer de nombreux scénarios d’interactivité entre ces mondes.

Metatrame est un projet de développement basé sur la collaboration, le bien commun, la libre circulation des idées et des objets. C’est également un lieu de réflexion et d’échange, un lieu de création et d’imagination permettant d’ancrer des projets et de les mener à bien de la virtualité à la réalité, du possible à la réalisation.

Sylviane Diop / PralineB
Fondatrice du Collectif GawLab, Directrice du projet Metatrame
publié dans MCD #71, “Digitale Afrique”, juin / août 2013

(1) Le métavers (de l’anglais metaverse, contraction de meta universe, méta-univers) est un monde virtuel fictif décrit dans le roman Snow Crash [Le Samouraï virtuel] de Neal Stephenson. Ce monde virtuel, créé artificiellement par un programme informatique, héberge une communauté d’utilisateurs présents sous forme d’avatars pouvant s’y déplacer, y interagir socialement et parfois économiquement. Pour les usagers des mondes virtuels, le métavers est constitué des nombreuses grilles existantes, qui peuvent être interconnectées par le projet Hypergrid.

(2) BSD (Berkeley Software Distribution License) est une licence libre utilisée pour la distribution de logiciels. Elle permet de réutiliser tout ou partie du logiciel sans restriction, qu’il soit intégré dans un logiciel libre ou propriétaire.

Articles similaires